Explorer le baiser de la lune

Séquence 6 scène 4: Le départ de Léon


Léon assiste au mariage de Félix et Clara et s’en va tristement.

Paniqué, il cherche Léon du regard, à travers le banc de poissons. Félix (paniqué): “Léon ! Léon ! Il faut que je rejoigne Léon”. Derrière le soupirail, Léon est abattu. Sa lumière s’éteint. Sur un geste du poisson-prêtre, Clara et Félix s’embrassent sous les yeux de Léon. Il se retourne, anéanti, et repart tristement dans le fond du jardin sous marin. Félix (triste): “Oh, Léon…”

 


 

Séquence 6 scène 3: Le mariage forcé


Félix et Clara sont mariés de force sous le regard de Léon.

Un banc de poissons endimanchés, font un cercle autour de Clara, balafrée et coiffée en mariée. Félix s’arrête, pétrifié, en la voyant. Il déglutit puis lève les yeux. Félix (Catastrophé): ”C’est pas possible… Qu’est ce qu’elle a encore fait grand-mère…”. A la surface, Agathe, penchée au-dessus du bassin, sourit, enchantée. La vieille Agathe (satisfaite): “Alors Félix… elle est pas belle ta mariée ?”. Sa patte entre dans l’eau et pousse Félix vers Clara. Un poisson prêtre vient se mettre en face d’eux, solennel, cérémonieux.Le cercle des autres poissons se resserre autour d’eux en les dévisageant. Félix, horrifié, se retrouve comme par enchantement, affublé d’une couronne de prince.

 


 

Séquence 5 scène 6: Agathe dépose Clara dans le bassin


Agathe emporte Clara dans le bassin.

Dans le ciel, la lune sourit tendrement, complice. Mais de sombres nuages masquent le sourire de la lune. En contre bas, dans l’obscurité du cloître, Agathe porte dans sa gueule Clara, évanouie. Au-dessus du bassin, elle la dépose à la surface de l’eau. Clara coule à pic au fond du bassin, inerte.

 


 

Séquence 2 scène 2: Le souvenir du passé


Scène où la vieille Agathe regrette de ne pas être mariée.

Agathe rentre dans le cloître, monte quelques marches avec raideur. Elle grimpe d’un bond maladroit sur un toit et regarde la mer : sur l’eau désertique, miroitant à l’infini, flottent les planches de bois, formant un pont flottant jusqu’à la rive. La vieille Agathe (Voix intérieure, amère): “ Si l’eau n’avait pas emporté mes maîtres, moi aussi, j’aurais pu me marier… Hélas, personne ne vient jamais par ici… La chatte soupire, déçue. Un claquement métallique attire son attention : plus bas, la grille du cloître est ouverte et claque au vent. La chatte descend d’un bond la fermer. Elle s’arrête un instant, pour regarder à travers la grille, puis se retourne. Tête baissée, elle se dirige vers l’escalier en colimaçon qui mène au donjon.